Les nouvelles révélations d’Abdoul Mbaye sur Pétrotim

    Après Ousmane Sonko, Abdoul Mbaye déballe. L’ancien Premier ministre a fait une révélation fracassante sur le Président Macky Sall et son frère, Aliou Sall. Le sujet : l’affaire Pétrotim.
    Il était parmi les personnalités invitées par Ousmane Sonko pour la cérémonie de dédicace de son ouvrage intitulé « Pétrole et gaz au Sénégal : Chronique d’une spoliation », hier mardi.
    Extraits.

    « Ils trichent, ils mentent, ils volent »

    « J’en voudrais à Macky Sall toute ma vie d’avoir cherché à me mouiller. Moi et le gouvernement que j’avais l’honneur de diriger, à l’époque, avec cette affaire d’attribution de permis à Franck Timis. Les décrets ont été adoptés en Conseil des ministres, Cayor profond et Saint-Louis profond. On nous a caché ce jour-là et c’est extrêmement grave, que Monsieur Aliou Sall avait des responsabilités auprès de la société bénéficiaire.

    Le plus grave, c’est que le rapport de présentation du ministre était faux et intentionnellement faux, pour permettre de violer le Code pétrolier en son article 8. On a présenté dans ce rapport, la société mère de Pétrotim, Pétro-Asia, comme une société d’une holding réunissant de gros investisseurs, disposant de moyens financiers et techniques. Alors que c’était faux. Il y avait un actionnaire et il y avait 10 000 dollars (5 millions de francs CFA) comme capital. J’ai signé un courrier adressé à monsieur le président de la République qui date d’octobre 2016. Je lui ai demandé dans ce courrier, d’engager des enquêtes administratives et judiciaires pour déterminer la vérité et identifier les responsables de ces fausses informations.

    Depuis lors, plus d’un an et demi, aucune réaction. Ils trichent, ils mentent, ils volent, ils refusent le dialogue. Il faut une troisième alternance qui devra permettre de faire dire le droit’’.

    « Mes très vifs remerciements au Président Macky Sall pour sa méchanceté »

    « Je serai plus direct. Certaines personnes qui choisissent publiquement de manifester leur soutien au chef de l’État, des chefs religieux ou même d’anciens chefs d’État, devraient se montrer désormais plus prudents. On ne soutient pas des personnes qui nuisent à l’intérêt national. Je voudrais formuler des remerciements et de très vives remerciements au Président Macky Sall pour sa méchanceté, qui a permis de donner à Ousmane (Sonko) et de la liberté et du temps, parce qu’il en fallait pour écrire ce livre. Vous savez, la méchanceté est perverse, elle peut aussi avoir ses effets pervers. Aujourd’hui, avec cet ouvrage, on a immortalisé la famille Sall dans la spoliation du pétrole et du gaz du Sénégal. C’est un ouvrage dont on pourra parler dans 100 ans. C’est dommage’’.

    « Il y a des scandales à venir »

    « Il y a du scandale dans le scandale. Il y a des scandales à venir. C’est vrai, on évoque Franck Timis, on pense au scandale des permis, on a tendance à oublier celui du délit d’initiés, on oublie très vite le droit de préemption et de son malheur, qui est abandonné par l’État du Sénégal. Les scandales vont venir parce dans le cadre des partages, la part du Sénégal va être vendue. »

    Laisser un commentaire