Mensonge sur le viol des Espagnoles: Les précisions du ministre de l’Intérieur

    Le ministre de l’Intérieur a démenti formellement l’information selon laquelle des touristes espagnoles braquées la semaine passée par une bande armée, ont été vi0l3es par leurs ravisseurs. Aly Ngouille Ndiaye a fait cette mise au point afin de rassurer les populations et les tours opérateurs renseigne le quotidien l’AS. Car, la reprise des braquages en Casamance reste une menace sérieuse à la politique de relance du tourisme en Casamance. Fondant son argumentaire sur les dossiers médicaux de ces touristes arrêtées vers Kathaba2, le ministre de l’Intérieur balaie d’un revers de main les allégations selon lesquelles il y a eu viol lors du braquage. «On a très tôt parlé de braquage et de vi¤l. La gendarmerie a procédé à la prise de dépositions et l’expertise a été faite au niveau de la santé», a précisé le ministre de l’Intérieur qui soupçonne une manipulation des fossoyeurs de la paix en Casamance. A l’en croire, aucune trace de viol n’a pas été constatée après consultation de l’une des dames. Les deux autres espagnoles avaient refusé d’être consultées pour confirmer ou infirmer l’acte de viol. D’ailleurs, l’une des victimes est rentrée en Espagne. Selon le ministre, les Espagnoles n’ont perdu que de l’argent. Ni leurs bijoux, ni leurs montres n’ont été volés.

    Laisser un commentaire