Libération de trois (3) membres de Frapp et du Pastef

Interpellés vendredi dernier, les membres de « Frapp » et un militant du « Pastef » sont libérés, dimanche 21 février après midi. Il s’agit respectivement de Lath Diop, Adama et Papis, cette bande a été arrêtée, alors qu’elle s’adressait à la presse après le dépôt de la lettre d’information pour l’organisation d’une marche prévue le 24 février.

Ils avaient catégoriquement refusé de répondre aux questions des enquêteurs, en l’absence de leurs avocats, conformément aux directives des responsables du « Pastef ».

Des membres de Pastef et des activistes sont encore en détention dans le cadre de l’affaire Ousmane Sonko. Ils ont été arrêtés lors des incidents du rassemblement de soutien au leader du parti Pastef/ les Patriotes. Ils sont poursuivis pour participation à un mouvement insurrectionnel, organisation d’un mouvement insurrectionnel, dégradation de biens appartenant à l’Etat, violences et voies de faits sur des agents de la force publique et incendie criminel.

La semaine dernière, d’autres membres du parti « Pastef » ont été arrêtés par les éléments de la Division des investigations criminelles (Dic), suite à des messages et menaces de mort envoyés à des personnalités de la majorité présidentielle. Il s’agit de Birame Souleye Diop, de son épouse Patricia Mariame Ngandoul, Abass Fall, Fatima Mbengue, Pape Malick Seck, DahirouThiam, Abdoulaye Diène et Edouard Diatta. D’autres membres de Pastef ont été aussi interpellés à Ziguinchor.

Laisser un commentaire