Usurpation de fonction: Le faux policier du bar « Nankabi » de Tilène condamné

Usurpation de fonction: Le faux

Les faits remontent au 4 décembre dernier et ont valu sa comparution au sieur Kanouté de comparaître devant le tribunal correctionnel de Ziguinchor. A en croire l’acte d’accusation, ce fameux jour du 4 décembre, le sieur Kanouté se serait emparé d’une carte de membre de la fédération Dimbaya pour se faire passer pour un policier du commissariat Yamatogne de Ziguinchor.

Ce jour là, il avait interpellé une prostituée clandestine au bar Nankabi de Tilène l’a conduit à son domicile pour une perquisition. Après avoir pris congé de celle ci, il a réquisitionné deux chauffeurs de taxis motos et s’est dirigé avec eux vers un Fast Food. En cours de route, ces nouveaux compagnons vont commencer à douter de sa prétendue qualité de policier. Alors qu’il commandait 6 fatayas au nom du commissariat de Yamatogne, les deux conducteurs remarquent que quelque chose de faux sonnait dans le discours du « policier ». Mais, il ne laissait rien trahir de son mensonge. Et avec ses compagnons, il avait pris la direction du commissariat de Yamatogne.

Comme guidé par le mauvais sort, Kanouté a pénétré dans le commissariat en compagnie des deux chauffeurs de taxis motos et c’est de là que tout a commencé à se gâter pour lui. Voisin direct du commissariat de Yamatogne, Kanouté compte de nombreux amis parmi les policiers. Et c’est cette proximité avec les forces de l’ordre qui l’a convaincu qu’il avait suffisamment appris de leurs comportements et pratiques pour se faire passer pour un des leurs. Mais, mal lui en a pris. Alors qu’il avait le dos tourné au poste de police et discutait tranquillement avec ses amis fonctionnaires, les chauffeurs vont commettre l’imprudence de mentionner sa prétendue qualité de policier auprès d’un limier.

Très prolixe, les chauffeurs ont narré les moindres péripéties de leur mouvementée soirée et raconté aux vrais policiers comment le faux flic les a baladés. Choqués par de telles révélations, les vrais policiers ont arrêté sur le champ le faux flic avant de le déferrer après sa durée légale de garde à vue. Devant la barre du tribunal des flagrants délits de Ziguinchor, en cette audience du mardi 14 janvier, Y. Kanouté a nié complètement les faits. Il a déclaré qu’il aurait été arrêté sans motif par un agent de police devant le commissariat de Yamatogne.

Que au moment de son arrestation, il était en possession de 375. 000 F CFA . Alors qu’il a tout nié, ce sont les pièces à conviction du dossier qui vont enfoncer Kanouté. En effet, comme l’avaient annoncé les chauffeurs, une facture adressée au commissariat de Yamatogne a été trouvée par devers le mis en cause. Aussi, un carte professionnelle de la fédération Dimbaya a aussi été découverte sur lui, lors de sa fouille corporelle. Fort de toutes ces trouvailles, le parquet a requis 3 mois de prison à l’encontre du sieur Kanouté. Le tribunal des flagrants délits de Ziguinchor a condamné Y. Kanouté de la fédération Dimbaya à 6 mois de prison ferme pour usurpation de fonctions.

LAISSER UN COMMENTAIRE