Urgent: 5 jeunes de Cap-Skirring déférés au parquet suite aux affrontement du samedi

Urgent: 5 jeunes de Cap-Skirring

Les autorités sénégalaises ont décidé de judiciariser le dossier de la marche avortée des populations de Cap Skirring. Alors que la gendarmerie avait publié un communiqué dans lequel elle appelait à l’apaisement de la situation, Kewoulo vient d’apprendre que 5 personnes ont arrêtées par la brigade de gendarmerie locale et déférées parquet de Ziguinchor.

La basse Casamance est encore loin de connaitre l’apaisement appelé par les autorités. Alors que les populations sont préoccupées par les sorts de Binta Sèye, atteinte par balle -à l’œil- de Aliou Diamanka -pied gauche fracturé par une balle- et que des voix libres se sont fait entendre pour demander l’ouverture d’une enquête impartiale afin de sanctionner les personnes qui ont, sciemment, tiré, à balles réelles, sur des populations non armées qui n’avaient commis de crime que de réclamer l’accès à de l’eau potable, l’annonce de l’arrestation de 5 jeunes du village de Cap Skirring est venue réveiller les vieux démons de la suspicion.

A LIRE AUSSI: Chronique: A chacun son Georges Floyd, pour nous c’est Binta Sèye. (Par Babacar Touré)

Et risque de raviver les tensions. A en croire des sources villageoises interrogées par Kewoulo, 5 jeunes de Cap Skirring viennent de faire l’objet d’un déferrement devant le parquet de Ziguinchor. A en croire ces sources, il s’agit de Lamine Biaye, Moctar Tendeng, Abdourahmane Diallo, Chérif Badji et Séckou Diatta. Ces personnes arrêtées le samedi avaient été remises en liberté et convoquées hier lundi par les enquêteurs.

A en croire des sources judiciaires, les enquêteurs ont visé les délits de “manifestation à un rassemblement non autorisé”, “trouble à l’ordre public”, “non respect des mesure du couvre-feu” et “violence volontaire” à l’encontre des agents dépositaires de l’autorité publique. Comme on le voit, sur la quinzaine de personnes arrêtées au début de cette affaire, ce sont 5 jeunes qui, pour le moment, ont intéressé les gendarmes. Ces personnes devront être tenues responsables de la blessure des 3 gendarmes de la brigade de Cap Skirring. Et de la destruction des deux véhicules de fonction de la petite unité de la gendarmerie territoriale.

3 Commentaires

  1. Nous suivons le dossier avec grand intérêt depuis Dakar. nous avons un grand espoir que le procureur de ziguinchor leur a convoqué pour une simple entente, pour être en conformité avec le communiqué d’hier, déclarant que les manifestants ont été relaxés.
    Merci de nous informer de l’avancée du dossier. Merci…

Laisser un commentaire