Trafic international de cocaïne à Dakar: le gang nigérian Ogaden démantelé

Le Directeur de l’Office central de répression de trafic illicite des stupéfiants ( Docrtis), Ibrahima Diop, et ses hommes, ont « pilonné » avec brio le puissant cartel du redoutable baron de la drogue nigérian Ernest O, alias Alain ou Ogaden. Cinq autres Nigérians, une Sénégalaise, une Française, et une Guinéenne ont été aussi interpelés, de la cocaïne et du matériel ont été également saisis puis mis sous scellé.

Une mafia de la cocaine aux ramifications internationales, établie entre Ouest-Foire, Sicap, Liberté 6, Sodida et Ouakam, a été neutralisée par le Direction de l’Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (Docrtis).

Cela fait des jours que les éléments de la Docrtis surveillent les moindres mouvement des membres du cartel du Nigérian Ogaden, qui a réussi, on ne sait pas par quel procédé à changer son identité.

S’étant procuré de faux documents administratifs et une carte d’identité établie au nom de Nazire Ndiaye, à Thiaroye Léona, Ernest O, est localisé par les policiers opérant en civil qui prennent en filature un de ses compatriotes nigérians, Deman alias Don Torté.

Le cartel, selon le journal “Les Echos”, se trouve entre Ethiopie, Guinée et Sénégal. Le présumé cerveau, ses 5 compatriotes, une Française, une Sénégalaise et une Guinéenne ont été tous arrêtés à Dakar.

Une descente surprise au domicile du Nigérian Don Torté en possession de 50 boulettes de Coke, qui balance tous les suspects qui seront arrêtés dont deux Nigérians Ezé et Assaly avec sept boulettes de cocaine type “off white” et 4,5 kg de “lidocaïne” à la Zone de captage.

Travaillant de connivence, ils avaient loué une maison à la Sodida où ils planquaient la marchandise.

Multipliant les investigations et les filatures, les éléments de la police arrivent à localiser la voiture du chef du cartel Ogaden. Ils le cueillent dans son appartement à Liberté 6.

Toute la drogue dure “off white”, les 4.5 kgf de lidocaïne ainsi que trois véhicules et des balances ont été mis sous scellé. La valeur marchande de la cocaine est évaluée a 137 millions 500 mille franc Cfa. Les mis en cause sont en garde en vue.

Laisser un commentaire