Ton menaçant de Macron : Enfin la réaction d’un des Présidents du G5

Le Président burkinabé n’a pas du tout apprécié, « la forme et le ton », dont Emmanuel Macron a fait usage, pour convoquer ses homologues du G5 Sahel, ce 16 décembre à Pau, dans le sud de la France, pour  « qu’ils clarifient, si oui ou non, ils souhaitaient la présence de forces françaises, de manière assumée », à leurs côtés, dans le Sahel.

« J’estime que le ton et les termes qui ont été utilisés avant l’invitation posent des problèmes », réagit Rock Marc Christian Kaboré, sur la chaine nationale burkinabé.

Cependant, s’empresse-t-il de préciser, il s’agit d’ « un partenariat avec un certain nombre de pays dont la France », pour lutter efficacement contre le terrorisme, un combat international à ses yeux.


LAISSER UN COMMENTAIRE