Spoliation foncière à Nguéniène : une plainte annoncée contre le maire Maguèye Ndao

Les jeunes et les éleveurs de la commune de Nguéniène, dans la région de Thiès, située à 770 km de Dakar, ont annoncé une plainte contre leur maire, Maguèye Ndao. Ils exigent la restitution des terres octroyées à l’entreprise espagnole Produmel.

près quelques mois de trêve due au coronavirus, la population de Nguéniène reprend le combat. Face à la presse dimanche, elle a dénoncé la spoliation foncière orchestrée par la « municipalité ».

« Lorsque nous, les éleveurs, avons rencontré le maire pour lui faire part de nos inquiétudes sur le manque d’espace et les risques que nous courrons avec l’octroi tous azimuts de terres à des privés dont la dernière délibération concerne une superficie de 1000 hectares située dans la zone de pâturage, il nous a snobés. La seule réponse qu’il a trouvée, c’est de nous demander de réduire nos têtes de bœufs. C’est ahurissant », a déclaré le président des éleveurs de la commune, Ndéné Niass.

Avant de pester : « Aujourd’hui, les jeunes qui travaillent dans ce projet sont payés à 2500 F Cfa/jour. Et le pire, c’est qu’ils ne travaillent qu’une semaine pour le repiquage du melon et un mois durant la récolte ».

Très en colère, les jeunes de la commune menacent de déposer une plainte contre leur maire et exigent un audit foncier. « Nous exigeons un audit foncier et dans les plus brefs délais. Puis, une rencontre tripartite entre Produmel, la municipalité et la population ». Avant d’accuser le maire Maguèye Ndao d’avoir fait du « foncier sa gagne-pain ».

Laisser un commentaire