Sénégal : la campagne nationale de vaccination contre la covid-19 démarre mardi

Le ministre sénégalaise de la Santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a annoncé la campagne nationale de vaccination contre la covid-19 sera lancée mardi prochain. Ce, après la réception mercredi soir de 200.000 doses de vaccins chinois SinoPharm.

« La soirée d’hier (avant-hier mercredi, jour de réception des 200 000 premières doses du vaccin SinoPharm, Ndlr) a été une soirée extrêmement importante. Elle démontre à la face du monde que le Sénégal, grâce à son Président, sait anticiper et prendre de grandes décisions par lui-même », a d’emblée expliqué le ministre lors d’une émission sur la télévision nationale (Rts).

Il a fait savoir que les vaccins sont là au niveau de la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna), qui est le dispositif de conservation et de distribution sur l’étendue du territoire, avant de le félicite pour son engagement.

Pour Diouf Sarr, ce qu’il faut noter, c’est que dans l’urgence, dès lundi, la Commission nationale de suivi et de contrôle des opérations de vaccination sera installée. Il a estimé qu’il faut que les opérations se fassent dans la « rigueur et dans la transparence ».

« Au niveau (national, cette commission va être installée et dès le lendemain mardi, la campagne sera lancée et le dispositif au niveau du territoire sera mis en œuvre. Ce matin déjà (hier), j’ai tenu une grande réunion avec tous les gouverneurs et tous les médecins-chefs de région, parce qu’en la matière, c’est le territoire qui commande », a-t-il souligné.

Ainsi, les rendez-vous se prendront à ce niveau, le dispositif opérationnel sera à ce niveau. « Au niveau central, on fera la régulation et le suivi stratégique. Les choses vont bien se passer, conformément aux orientations du chef de l’Etat. Après le lancement de la campagne de vaccination mardi prochain, les régions vont pouvoir dérouler, dès mercredi, parce que la Pna a un dispositif logistique extrêmement performant », a déclaré Diouf Sarr.

En 4 jours, la PNA, selon lui, peut installer les vaccins un peu partout dans le pays. « Aujourd’hui, quand on prend la pyramide sanitaire, jusqu’aux coins les plus reculés en poste de santé, vous trouverez un dispositif logistique de conservation des vaccins aux normes », a conclu le ministre de la Santé.

Laisser un commentaire