Révolte des sénégalais en Espagne – L’ambassadeur échappe au lynchage: « Ici, il est plus bénéfique d’être un chien que d’être un être humain… »

Révolte des sénégalais en Espagne

Les Sénégalais de l’extérieur en ont, visiblement, ras-le-bol des persécutions à leur égard, venant des forces de l’ordre. En effet, les compatriotes basés en Espagne ont passé un sale temps. Après la mort de Mbaye Ndiaye, natif de Pire, un autre sénégalais a perdu la vie ce vendredi au cours des manifestations spontanées qui ont éclaté. Il s’appelle Ousseynou Mbaye, originaire de Guinguineo.

Sans compter qu’un autre Sénégalais du nom de Arouna Diakhaté, qui est tombé dans le coma, après avoir reçu, lui aussi, un projectile. Mais finalement, nous apprend la Rfm, il en est sorti. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Ces sénégalais établis en Espagne s’en sont même pris à l’ambassadeur Mamadou Sow, venu les porter assistance.

La communauté sénégalaise, établie en Espagne, exprime sa colère. Ils sont dans tout leurs états et tirent sur tout ce qui bouge. Ils dénoncent ainsi un manque de considération notoire de la part des autorités diplomatiques. Et les choses auraient pu empirer, n’eût été l’intervention des policiers espagnols. Car, l’ambassadeur du Sénégal, Mamadou Sow, ancien Chef d’Etat-major général des armées (Cemga), a été pris à partie par des manifestants, injures à la bouche. Ce dernier était venu les assister, nous renseigne le journal « Enquête ».

Il a échappé à un lynchage car, nos compatriotes ne lui ont pas pardonné de ne s’y être rendu que le lendemain du drame. L’ambassadeur Mamadou Sow a été pris à partie par les manifestants dans un restaurant, ce vendredi, alors qu’il était venu s’enquérir de la situation après la mort de Mame Mbaye Ndiaye et les manifestations qui ont suivi. Son véhicule saccagé, l’ancien Chef d’Etat-major général des armées (Cemga) n’a dû son salut qu’aux forces de l’ordre qui l’ont exfiltré en déployant cinq (5) voitures pour le sortir du pétrin.

A noter que l’Ambassadeur d’Espagne au Sénégal a été convoqué par le ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur, Me Sidiki Kaba pour une transmission d’une note verbale de protestation du Sénégal. Le Sénégal exige, à cet effet, qu’une enquête soit diligentée pour déterminer les circonstances du décès des deux compatriotes.

« C’est inacceptable que les autorités ne se soient pas présentées sur les lieux pour compatir avec eux. Depuis jeudi, on n’a vu ni l’ambassadeur, ni le consul. Ils devraient être les premiers à se présenter ici. Ils sont là pour nous« , a réagi Maman Diallo, responsable politique de l’Apr. Elle poursuit : « que le chef de l’Etat nous vienne en aide (…) Nous sommes vraiment fatigués. Ici, il est plus bénéfique d’être un chien que d’être un être humain. Nous avons vraiment besoin d’aide…« . Mor Kane aussi, député à l’Assemblée nationale du Pds, n’a pas manqué de dénoncer les « défaillances » des autorités diplomatiques.

Toutefois, depuis le Sénégal, pour les besoins du « Daaka », le consul Mactar Belal Ba a promis de retourner en Espagne dès ce samedi. « J’avais une autorisation de 10 jours, mais mon sens des responsabilités m’interdit de rester ici. Même si les autorités diplomatiques sur place sont en train de faire tout ce qui est nécessaire, il est de mon devoir d’être sur le terrain« , a-t-il soutenu.

Avec Senego

Laisser un commentaire