Rencontre Wade-Senghor à Mogadiscio : Niasse confirme et révèle le rôle joué par Ahmed Khalifa Niasse

Lors de sa présentation de condoléances chez les Senghor, Me Abdoulaye Wade a dévoilé ses relations avec le défunt Président-poète révélant, dans la foulée, que ce dernier voulait lui confiait le poste de vice-président.

Moustapha Niasse, témoin de l’histoire qui était au cœur de cet événement, confirme la fameuse  rencontre entre les deux hommes, notamment à Mogadiscio, lors d’un Sommet de l’Organisation de l’unité africaine (Oua) devenue par la suite Union Africaine (Ua).

« Je confirme parce que quand vous avez rencontré Senghor, pour la première fois en 1951, j’avais 11 ans et j’étais en classe de CM1. Par contre, j’étais bien à Mogadiscio, le 4 mai 1974, lorsque vous avez été invité au Sommet de l’Oua par le Président Léopold Sedar Senghor », a rappelé Niasse à Wade.

Le président de l’Assemblée, d’ajouter : « Lorsque vous êtes arrivés, venant de Bagdad avec Ahmet Khalifa Niasse, quand vous vous êtes installés, Ahmet est venu me trouver là où j’étais logé pour me dire que Wade avec moi, depuis le Moyen-Orient, et nous souhaitons parler au Président Senghor. Je lui ai répondu que le Président Senghor est à l’hôtel. Quand j’ai a informé Senghor, il m’a dit de faire venir Wade : « Wax ko mu nieuw » (dites-lui de venir). Je dis alors au Président Senghor qu’il faut qu’on aille récupérer, Wade, car il est à l’hôtel ».



LAISSER UN COMMENTAIRE