Politique:Pierre Goudiaby Atépa déchire le PSE et démolit la Banque mondiale

Texte alternatif de la bannière

De retour au Sénégal, Pierre Goudiaby Atépa est, à nouveau, remonté sur le ring politique. Comme il l’avait promis à ses militants de « Sénégal Rek », il compte mener à bout son combat qui consiste à débarrasser le Sénégal de « cette race de politiciens complexés » complices de la Banque mondiale pour assujettir le Sénégal. Invité du Jury de Mamoudou Ibra Kane, il a promis de déchirer le Plan Sénégal Emergent si cher au coeur de Macky Sall. Aussi, il veut renvoyer la Banque mondiale à ses notes et calculs.

Après un temps de pause consacré à ratisser large pour le candidat de la coalition « Sonko Président », Pierre Goudiaby Atépa a repris du service dans la campagne électorale de son champion. A peine quelques jours de pause, suite à une longue absence du territoire national occupé qu’il était à rallier Wade à la cause de Sonko, le patron de « Sénégal Rek » a décidé de redescendre dans l’arène politique. Cette fois-ci, c’est pour le candidat Ousmane Sonko, à la cause de la coalition « Sonko Président« , qu’il cherche à rallier ses compatriotes. Et pour ce poulain qu’il n’a pourtant connu que très récemment -et pour lequel candidat il dit avoir beaucoup d’estimes-, Pierre Goudiaby Atépa ne se ménage pas. Après avoir passé plus d’une heure de direct sur le plateau de la 2-STV, dans la nuit de vendredi, c’est la rédaction de I-radio qui a accueilli, ce dimanche, « Pierre Le révolutionnaire« , comme l’a rebaptisé Mamoudou Ibra Kane, le présentateur de l’émission Le Jury.

A chacun de ses passages, dans les médias, Pierre Goudiaby Atépa a plébiscité « Ousmane Sonkoce jeune candidat qui peut incarner la République. Et remettre ce pays sur les rails du développement. » Et pour ce challenger sorti du néant politique pour venir destituer les mastodontes de la vie publique sénégalaise, « Tonton Pierre » a décidé de remuer ciel et terre dans l’espoir de convaincre les électeurs de la pertinence de voter la liste de la coalition « Sonko Président ». A moins de 10 jours de l’échéance électorale et alors que les patriotes marquent des points dans l’opinion, le patron de « Sénégal Rek » croit avoir perçu en Sonko cette fibre patriotique que l’anime, lui, le vieux patriote de 72 ans. « Et puisque j’ai vu, en Sonko, un candidat plus jeune que moi, j’ai décidé de l’accompagner pour réussir le dédéveloppement de ce pays« , répète Pierre Goudiaby Atépa à chacune de ses sorties médiatiques. En plus d’avoir intégré une bonne partie du programme de « Sénégal Rek » dans son projet Jotna, le candidat Sonko a décidéde faire de ses aînés, que Pierre Goudiaby Atépa et Boubacar Camara, des conseillers spéciaux très sollicités.

« Je ne veux aucun poste dans un gouvernement du président Ousmane Sonko, je me contenterai juste, comme il le fait actuellement, de toujours lui prodiguer des conseils. Mais, je vais reprendre mes activités d’architecte. » A déclaré Pierre Goudiaby. A ce titre de conseiller, s’il croit que la sortie de la zone CFA, préconisée par Sonko, est prématurée, Pierre Goudiaby pense que ce pays gagnerait d’abord à réussir l’indépendance économique de ce pays. Et pour cela, le patron de « Sénégal Rek » a dit que le premier acte de souveraineté qu’il voudrait voir le futur président Sonko poser, c’est de déchirer le PSE. « Parce que, pour Pierre Goudiaby Atépa, si les emprunts réalisés pour le PSE avaient été programmés avant la découverte du pétrole et de toutes ces richesses minières que compte le Sénégal, l’apparition de ces ressources naturelles devait pousser les autorités sénégalaises à arrêter d’emprunter de l’argent. »

Alors que le gouvernement actuel brade à tout bout de champ les richesses nationales, Pierre Goudiaby Atépa a déclaré qu’il demandera au président Ousmane Sonko -s’il est élu bien sûr !- de ne pas vendre un seul m2 de notre gaz. « On va faire du gaz du Sénégal un instrument de développement économique extraordinaire. Ce gouvernement de Macky Sall n’est pas dans cette option. Comme la banque mondiale, d’ailleurs. C’est pourquoi j’en veux àla banque mondiale. Avec ces découvertes, nous avons une chance extraordinaire de développer ce pays, avec ce gaz et nos minerais. La banque mondiale le sait. Mais, ils font tout pour nous maintenir dans la pauvretéet la dépendance. » A regrettéPierre Goudiaby Atépa qui compte sur Sonko pour relever le défi. 

Révolté par le complot ourdi contre le Sénégal par les politiciens nationaux -de vrais complexés- coalisés avec les institutions de Breton Woods, Pierre Goudiaby Atépa a déclaré que quand il a compris que« la banque mondiale sait que, sur un rayon de 960 km, nous avons 27 milliards de tonnes de minerai de fer, si nous prenons notre gaz et que nous transformions une partie. Ou tout. Ça peut prendre 50 ans, 100 ans, ça nous amènera 9800 milliards de Dollars. C’est ça le développement. Et rien de plus. C’est pour cela que j’en veux au FMI, c’est pour cela que j’en veux àla Banque mondiale. C’est pour cela que je veux déchirer le PSE ». S’est époumoné l’homme qui rêve de rebâtir le Sénégal avec ses propres ressources naturelles. Et, il voudrait que « ces complexés de politiciens » se rendent compte de l’énorme tort qu’ils sont en train de commettre à l’encontre des futures générations de ce pays.

 

Laisser un commentaire