OL: « ON NE PEUT PLUS SE CACHER » AVOUE GARCIA, ENTRE LA JUVE ET SAINT-ETIENNE

    Très satisfait de la prestation réussie par ses joueurs face à la Juventus (1-0), en huitième de finale aller de la Ligue des champions, l’entraîneur de l’OL Rudi Garcia attend le même niveau d’exigence de leur part pour le derby contre Saint-Etienne dimanche en championnat.

     « J’ai vite refermé le livre de la Ligue des champions pour réouvrir celui du championnat. » Présent ce vendredi en conférence de presse, Rudi Garcia a fait passer un message clair à ses joueurs. Fier de leur « belle victoire » obtenue mercredi face à la Juventus (1-0) en huitième de finale aller de la plus prestigieuse des compétitions européennes, alors que « personne ne nous voyait gagner », l’entraîneur de l’OL attend maintenant qu’ils affichent le même niveau de concentration et la même envie dimanche contre Saint-Etienne (21h), pour le compte de la 27e journée de Ligue 1. « Les joueurs ont prouvé qu’on était capables de rivaliser avec ce genre d’équipe. C’était un gros match. Mais on n’a fait que la moitié du travail », a-t-il insisté.


    « Il faudra garder la tête froide »
    « Un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne. On espère être très bons et jouer un beau football. Si ce n’est pas le cas, il faudra gagner. Au-delà de l’adversaire, on veut continuer notre série en alignant les victoires pour gagner des places au classement. On a vu l’importance contre la Juve de jouer à domicile dans un stade plein. Ce sera la même chose dimanche. Quand on est douze, ça aide à gagner les matchs », a ajouté Garcia.


    Septième avant d’accueillir son éternel rival stéphanois, englué de son côté à la 15e place, l’OL compte sept points de retard sur la troisième place occupée par le Stade Rennais. « L’affiche et notre volonté de remonter au classement suffisent à la motivation des joueurs. Le mental sera important, il faudra reproduire ce qu’on est capables de faire. Je dis souvent aux joueurs qu’ils ne peuvent plus se cacher quand ils font quelque chose de bien », a-t-il appuyé.


    « Un derby est toujours particulier. Il n’est plus question de classement, mais de suprématie régionale. J’ai connu le derby Lille-Lens et celui de Rome en Italie. Je me concentre sur le jeu, mes joueurs et la stratégie. Les joueurs seront évidemment motivés, mais il faudra aussi garder la tête froide. Il faut jouer avec sa tête et pas qu’avec son cœur de lion. Il faut être intelligent sur ces matchs », a souligné Garcia, qui a débuté sa carrière de technicien au plus haut niveau sur le banc stéphanois en 2000-2001. « Je n’ai pas la mémoire courte, je sais que j’ai fait le doublé avec Lille en 2011 avec Debuchy et Cabaye. On sera ennemis à 21h dimanche, mais après le match ils seront toujours dans mon cœur. C’est comme ça que ça se passe en toute bonne intelligence », a-t-il confié.

    LAISSER UN COMMENTAIRE