Mondial 2018: Surprenante élimination de l’Allemagne en phase de poule

Mondial 2018: Surprenante élimination de l'Allemagne en phase de poule

Ce mercredi, les champions du monde en titre, les allemands ont été surpris par la Corée du Sud (0-2). Ils quittent la compétition dès le premier tour. Incroyable mais vrai : Les hommes de Joachim Low ont été incapables de prendre en défaut la Corée du Sud. Pire, ils ont craqué dans le temps additionnel et ont vu leurs espoirs de passer en huitièmes de finale s’envoler définitivement dans le ciel de Kazan.

À la limite du hors-jeu, Kim a d’abord ouvert le score à la suite d’un cafouillage sur un corner (90e+3). Le but a été validé par l’arbitre avec l’aide de l’assistance vidéo. Puis Son, la star de l’équipe asiatique, a tué le suspense en scorant dans une cage laissée vide par Neuer (90e+6).

Au courant du succès simultané de la Suède sur le Mexique, les Allemands étaient dans l’impasse. Ils devaient l’emporter pour accéder au tour suivant. L’attaque a pris le dessus sur la défense, en témoignent les changements (Gomez pour Khedira, Müller pour Goretzka et Brandt pour Hector). À force de trop pousser, ils se sont exposés aux contres adverses. Qui se sont avérés fatals.

Derrière, les Sud-Coréens n’ont laissé que très peu d’espaces. Le gardien Cho a notamment été excellent, comme contre la Suède et face au Mexique. Ni Reus (83e), ni Kroos (84e), ni Hummels (87e), ni Brandt (90e+8) – entre autres – n’ont réussi à tromper sa vigilance. Il faut aussi dire que les Allemands n’ont pas été vraiment précis et efficaces.

Pour cette rencontre décisive, Joachim Löw avait fait des choix forts. Le sélectionneur allemand avait opté pour un 4-2-3-1 au coup d’envoi avec Özil en meneur et Goreztka dans le couloir droit, poussant Müller sur le banc. Certes, ce système a permis d’amener de l’équilibre dans l’entrejeu. Et au quatuor offensif (Goretzka-Özil, Reus, Wener) de dézoner en toute liberté. Mais les Allemands ont eu une possession trop stérile (75,4 % à la mi-temps). Une statistique suffit à résumer leur impuissance en Russie : l’Allemagne n’a jamais été devant au score à la pause lors de la phase de poules de ce Mondial russe. Ce qui n’était plus arrivé à la Mannschaft depuis 1986.

Dans l’histoire de la compétition, l’Allemagne n’avait jamais perdu aux dépens d’une équipe asiatique en cinq oppositions (19 buts et 3 clean sheets à la clé). La série s’est terminée ce mercredi.

Alors qu’ils se sont offerts les champions du monde en titre, les Sud-Coréens sont également éliminés d’entrée. En effet, il leur fallait une victoire du Mexique pour qu’ils espèrent se qualifier. Ils ont alors gagné pour rien, Ou presque, Puisqu’ils sauvent l’honneur et terminent à la troisième place d’un groupe F indécis jusqu’au bout.

Laisser un commentaire