Litige foncier à Ouakam: L’armée expulse des soldats sur le site convoité de Terme Sud

Affaire terme sud : un potentiel

“Pour la première fois, dans l’histoire du Sénégal, nous assistons à un potentiel fragmentation dans l’armée sénégalaise.” C’est le constat  de Mohamed Lamine Soumah, l’un des habitants de la cité “Terme Sud”.

A l’origine de cette affirmation, se trouve l’exécution de la dernière décision de la Cour suprême. Au total, elles sont soixante quinze familles de militaires expulsées à la hâte et par la force publique de maisons mises à leur disposition “pour nécessité de service depuis presque 40 ans” pour certains. Et cette expulsion a entraîné une confrontation très musclée entre les enfants des familles expulsées et les gendarmes venues prêter main forte à l’huissier de justice.

Aussi, pour l’occasion, l’armée a fait sortir ses jeunes recrues pour faciliter l’expulsion des occupants. Et cette entrée musclée de ces hommes a entraîné des cris stridents et des pleurs; plongeant du coup les familles dans un profond traumatisme. Pour rappel,  c’est la Coopérative qui regroupe des militaires actifs, des sapeurs pompiers et des gendarmes qui a esté en justice. Et perdu le procès en première instance. S’en est suivi une longue bataille judiciaire dont l’épilogue a été l’arrêt n°48 du 26 décembre 2019.

Dans cet arrêt, “la cour suprême a confirmé la pleine propriété de la Comico sur l’extrait du titre foncier n°1143/NGA sis à Ouakam Terme sud qu’elle a acquis à titre onéreux auprès de l’Etat du Sénégal le 16 octobre 2016.”  Et, n’étant pas prêts à quitter les lieux, les occupants ont déposé une requête sur difficulté devant le juge des référés. Ce dernier ayant débouté les occupants, il ne restait plus à la Comico que de décider l’exécution de la décision de justice.

Laisser un commentaire