Kédougou : 1/2 tonne de chanvre et des produits impropres d’une valeur de 400 millions FCFA incinérés

Kédougou : 1/2 tonne de chanvre et des produits impropres d’une valeur de 400 millions FCFA incinérés

Les autorités administratives ont procédé hier à l’incinération  des produits prohibés  saisis par les services de la subdivision régionale des douanes et du tribunal de grande instance de Kédougou. Il s’agit pour l’essentiel de 517,416 Kg de chanvre indien, 534800 bâtons de cigarettes, 1,600 tonne de faux médicaments et de  1,5 tonne de produits alimentaires avariés estimés à près de 401 millions de FCFA.

L’adjointe au gouverneur chargée des questions administratives qui a présidé la cérémonie d’incinération  a saisi l’occasion pour rendre un hommage aux forces de défense et de sécurité qui abattent un énorme travail malgré leurs moyens limités. Diégui Ngom d’ajouter: « Ces résultats sont obtenus grâce à la bienveillance de nos forces de défense et de sécurité. Mais il faut également noter le manque de moyens matériels et d’effectifs. Malgré tout, ils font tout pour empêcher ces produits d’entrer dans notre territoire. C’est là où nous invitons la population à mieux collaborer avec ces forces » lance-t-elle.

Pour le chef de service régional des douanes de Kédougou, ces produits introduits en contrebande en dehors des circuits normalisés ont des conséquences néfastes sur la jeunesse, la santé de la population et l’économie. Et le lieutenant Mamadou Aliou Diallo d’expliquer: « C’est un manque à gagner énorme pour l’économie sénégalaise. D’autres produits aussi qui sont importés en dehors des bureaux de dédouanement donc qui ne payent pas les droits et  taxes constituent un manque à gagner pour le trésor public. Donc la douane, à travers ses démembrements est là pour lutter contre ces importations en contrebande » a-t-il averti.

Il faut cependant noter une baisse significative des saisies de drogue.  Car d’un peu plus de 2 tonnes de chanvre incinérés l’année dernière, la région n’a pu incinérer qu’une demi-tonne  de chanvre cette année.

Laisser un commentaire