Inondations à Keur Massar: Traversée, pain, denrées, tout a flambé!

Depuis le passage des pluies diluviennes ces dernières semaines, Keur Massar est comme coupé du monde. La mobilité est beaucoup plus hydraulique qu’autre chose. La conséquence est que tout a augmenté dans cette localité, rendant les riverains plus vulnérables.

D’après les Echos, plusieurs maisons sont abandonnées, certains commerces fermés, d’où la flambée des prix. Pour traverser et vaquer à ses activités, le prix est taxé à cinq cents (500) frnacs CFA, sur des embarcations de fortune et avec des risques de noyade. Et on peut casquer jusqu’à deux mille (2000) francs CFA si ce sont des meubles ou autres objets de valeur.

Et c’est le casse tête du pain avec le prix de la baguette qui passe à deux cents (200) francs CFA, d’autant que la boulangerie est inondée

Laisser un commentaire