France: Marine Le Pen « prend acte » de la démission de Florian Philippot mais « conteste les accusations »

France: Marine Le Pen "prend acte"

0

Après l’annonce de Florian Philippot de quitter le Front national, Marine Le Pen dit ne pas être surprise de l’ancien numéro 2 du parti lors de l’émission Questions d’info LCP-Le Monde-franceinfo-AFP

« Je prends acte de sa décision. Ce n’est pas pour moi une surprise. Je conteste l’habillage et les accusations qu’il porte. Ce n’est pas aux vieux singes qu’on apprend à faire la grimace », a réagi Marine Le Pen jeudi 21  septembre dans l’émission Questions d’info LCP-Le Monde-franceinfo-AFP.

« Je ne me réjouis pas du départ de Florian » mais il n’était « pas obligé de tomber dans des critiques outrancières et à mon avis, en partie diffamatoires du mouvement qu’on vient de quitter » regrette la présidente du Front national.

« Quand on dit le Front national a fait le choix d’une ligne qui est une régression terrifiante ceci n’a absolument aucun sens pour une raison simple : c’est que le Front national n’a fait aucun choix. Il a ouvert le débat du pré-congrès. Le choix se fait au congrès du Front national » précise t-elle.

« On m’a dit que j’étais vice-président à rien. Je n’ai pas le goût du ridicule et je n’ai jamais eu le goût de ne rien faire, donc bien sûr je quitte le Front national », a déclaré Florian Philippot qui était encore vice-président du FN, ce jeudi sur France 2.

Sur le plateau des « 4 Vérités », Florian Philippot a assuré qu’il n’avait pas prévenu, au préalable, Marine Le Pen de sa démission. « Je pense qu’elle s’en doutait, hier, en me nommant président à rien », a-t-il justifié. Dès cette annonce, l’eurodéputée Sophie Montel a elle-même qu’elle quittait le parti, « pour les mêmes motifs que Florian ».

Laisser un commentaire