Fin tragique d’une relation homosexuelle: Pape Sagna assène 16 coups de couteaux à son patron chinois

Pape Souleymane Sagna, chauffeur de son état, risque la réclusion criminelle à perpétuité. Jugé mardi à la Chambre criminelle de Dakar, il est accusé d’avoir tué son patron chinois, Chung Cheng alias James avec qui il entretenait des rapports sexuels avant de se marier avec une fille.  L’histoire remonte à l’année 2016. Prétextant que sa maison située à Bel-Air, à Dakar, a pris feu, le Chinois Chung Cheng appelle son employé pour qu’il lui prête main forte. Pape Souleymane Sagna a rapidement pris un taxi pour le rejoindre. Au cours du trajet, il achète un couteau au marché Colobane et le cache sous ses habits.
Arrivé à la station d’essence au niveau de Bel-Air, Pape Sagna aperçoit son employeur qui lui dit qu’il attendait les sapeurs-pompiers. Après quelques instants d’attente, son patron lui révèle la vérité : « il n’y a pas d’incendie à mon domicile, c’était juste un prétexte pour te voir ». Avant de commencer à lui faire des attouchements.  Pour le Sénégalais qui venait de se marier, c’était le geste de trop, surtout que Chung le fait chanter en menaçant de révéler leur relation. Subitement, Pape Sagna dégaine son arme et lui assène 16 coups de couteau.

Attrait devant la barre, le prévenu déclare n’avoir jamais entretenu de relations sexuelles avec la victime. Selon lui, il l’a tué parce que son patron lui avait fait des « attouchements ».
Dans son réquisitoire, le maître des poursuites a requis la réclusion criminelle à perpétuité contre le prévenu.

Le délibéré est attendu le 28 juillet 2020.

Laisser un commentaire