Enfants dans la rue : Oumar Guèye pointe du doigt la responsable des parents

Le ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement du territoire a pointé du doigt, jeudi, la responsabilité des parents au sujet de la question des enfants dans la rue avant d’inviter les collectivités territoriales à revoir leur budget à la hausse pour l’éradication de ce phénomène.


’’Les enfants dans la rue ne se sont pas placés dans la rue (…,), chaque enfant dans la rue à une mère et un père, la responsabilité parentale est totalement engagée (…) nous devons veiller à ce que ces enfants soient scolarisés’’, a dit Oumar Guèye.


Il procédait à l’ouverture du Forum consacré au lancement national de l’Initiative ‘’3000 collectivités territoriales de l’UEMOA (Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest) sans enfant en situation de rue’’, initié par le Réseau des Femmes Elues Locales de l’espace UEMOA (REFLA) dont le député Aissatou Sow Diawara (Sénégal) est la présidente.


Cette initiative selon lui ’’devrait permettre de gagner en efficacité et en efficience dans la lutte contre les enfants en situation de rue, de créer plus de cohérence pour plus de résultat probants et durable’’.


Il a rappelé que la responsabilité des collectivités territoriales est aussi engagée dans la prise en charge de cette problématique.


’’J’engage l’ensemble des maires et présidents de conseil départemental pour une inscription budgétaire suffisante dans les actions liées à la santé de la population à l’action sociale et la prise en charge des écoles et daara +écoles coraniques+ dans le budget 2020 qui est en train d’être voté dans les collectivités territoriales’’, a-t-il ajouté, en présence du maire de Guédiawaye, Aliou Sall, président de l’Association des maires du Sénégal (AMS).


Pour M. Guèye ’’la contribution active et décisive des collectivités territoriales et de femmes élues locales à l’éradication du phénomène des enfants en situation de rue dans l’espace UEMOA devient un axe de travail important apte à donner des chances de succès aux actions qui seront entreprises’’.


Le ministre a notamment appelé à la ’’vigilance’’ des gouvernements sur la géopolitique actuelle, évoquant les flux transfrontaliers avec l’exploitation des enfants mais aussi le contexte d’insécurité et de terrorisme qui favorise les enfants en situation de rue.


Pour la présidente du réseau, Aïssatou Sow Diawara, le lancement national de cette initiative va acter la mobilisation et l’engagement des collectivités territoriales contre les enfants en situation de rue.


Le ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants, Ndèye Saly Diop Dieng, a rappelé dans son discours, les engagements de son département à relancer le programme de retrait des enfants de la rue en collaboration avec les autres départements ministériels.













LAISSER UN COMMENTAIRE