En grève, le SAEMSS dénonce : « 3 ans après la signature, aucune réponse»

«On ne soigne par les maux de l’éducation par des mots. Le Saemss avait averti les autorités dès la reprise du monitoring à la date du 04 octobre 2021 pour leur rappeler le non-respect de leurs engagements».

C’est en ces termes que le Syndicat autonome des enseignants du moyen et secondaire du Sénégal (Saemss) a tenu d’emblée à s’exprimer lors de sa conférence de presse, hier à Dakar, pour dénoncer le manque de volonté de l’Etat de mettre fin aux difficultés de l’école sénégalaise. «L’absence de résultats probants depuis la reprise du monitoring, malgré deux années d’accalmie décrétées par les syndicats d’enseignants prouve à suffisance que l’Etat du Sénégal a opté d’obliger les organisations syndicales à aller vers la confrontation pour exiger la matérialisation des accords», a affirmé le secrétaire général Saourou Sène.

Avant d’ajouter : «Le  Saemss, fidèle à sa tradition de lutte pour la revalorisation du statut de l’enseignant compte effectuer un débrayage ce mercredi matin suivi d’une grève totale ce jeudi 09 décembre». Fustigeant encore l’attitude de l’Etat sur son manque de volonté à trouver des solutions aux maux du système éducatif, Monsieur Sène dénonce : «Le bilan est peu reluisant notamment en ce qui concerne l’application des accords fondamentaux sur lesquels l’écrasante majorité des enseignants du Sénégal, victimes d’inégalités et d’injustices notoires, fondent un immense espoir pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Car 03 ans après la signature de ce protocole d’accord, aucune réponse structurelle n’a été apportée à cette vieille doléance qui cristallise l’espoir de tous les enseignants du Sénégal».

Walfenet

Laisser un commentaire