Chômage, émigration clandestine : Le cri de détresse du président du Crj de Kolda

C’est un véritable cri de détresse lancé par le président du Conseil régional de la jeunesse de Kolda contre le retard noté dans l’achèvement des travaux du Domaine agricole communautaire (Dac) de Médina Yoro Foulah.

Papis Baldé, qui s’en prend au ministre de la Jeunesse, dit ne pas comprendre la « priorité » accordée au Dac de Sangalkam par rapport à celui de Kolda, « une région fortement frappée par un fort taux de chômage des jeunes et de l’émigration clandestine ».

« Aujourd’hui, il ne nous reste que nos larmes pour consoler les nombreuses familles ayant perdu leurs fils dans la Méditerranée faute de mise en œuvre correcte des politiques de jeunesses de la part du ministre », s’est-il en effet indigné.

Pourtant, rappelle-t-il dans une tribune, que le budget a été entièrement mobilisé depuis 2017 pour le Dac de Médina Yoro Foulah qui, à terme, devrait employer 3000 jeunes.

Baldé de faire constater pour s’en offusquer que la région naturelle du Fouladou manque de tout ou presque.

« Nous sommes dépourvus d’usines et l’agriculture demeure notre principale activité. Mais, notre jeunesse est complètement écartée des priorités de notre ministre de tutelle », a-t-il lancé réclamant dans la foulée « la démission pour incompétence » de Néné Fatoumata Tall.

Pour le président du Crj de Kolda, l’activité phare destinée à la jeunesse du pays, c’est de « suivre un long cortège de véhicules à la découverte des hôtels du Sénégal à travers la fameuse caravane de gaspillage ».






LAISSER UN COMMENTAIRE