La Chine et le Sénégal : Une coopération fructueuse…

La Chine et le Sénégal : Une coopération

Entre la Chine et le Sénégal, on assiste depuis de nombreuses années à une augmentation significative des investissements provenant des entreprises chinoises. D’ailleurs, une participation est notée sur les financements estimés à 100 millions de dollars en 2017.

Qui plus est, la Chine réitère son engagement à soutenir le Sénégal dans plusieurs domaines afin de l’accompagner dans son chemin vers l’émergence. «Le Sénégal est un partenaire important de la Chine en Afrique», a indiqué l’ambassadeur de la Chine au Sénégal, Zhang Xun, vendredi au cours d’un point de presse. Selon le diplomate, la Chine a mené une coopération de bénéfice mutuel avec le Sénégal dans tous les domaines, de sorte à réaliser le développement partagé.

«Le Grand Théâtre national et le Musée des Civilisations noires construits par la Chine sont deux perles. Depuis de longues dates, des missions chinoises médicales et agricoles travaillent au Sénégal au service de la cause de la santé et du développement agricole du pays», affirme l’ambassadeur. Ces dernières années avec l’établissement du partenariat stratégique global entre Dakar et Pékin, soutient l’ambassadeur de la Chine au Sénégal, la coopération mutuellement avantageuse s’avère très fructueuse.

«La Chine est maintenant le premier investisseur et le deuxième partenaire commercial du Sénégal. Une dizaine de projets de coopé- ration de plus de 1,6 milliard de dollars sont en exécution ou seront réalisés. Des projets de coopération d’infrastructures ou de bien-être social comme l’autoroute Thiès-Touba, les forages multi villages, le pont de Foundiougne et l’arène de lutte nationale avancent dans d’heureuses conditions. Les deux gouvernements ont conclu l’accord cadre sur le financement du projet Smart Sénégal», renseigne le diplomate qui annonce le démarrage, pour bientôt, de projets tels que le nouveau bâtiment du ministère des Affaires étrangères, la réhabilitation des stades régionaux, l’accès à la télévision par satellite dans des villages, l’extension de l’hôpital pour enfants de Diamniadio et la réfection du barrage d’Afiniam.

Laisser un commentaire