Célulle de traitement de l’information financière : Cheikh Hadjibou Soumare dans le viseur

Célulle de traitement de l'information financière : Cheikh Adjibou Soumare dans le viseur

Après les dossiers Karim Wade traqué pour enrichissement illicite, la caisse d’avance avec le maire de la ville de Dakar Khalifa Sall, le tour est arrivé à Cheikh Hadjibou Soumaré avec l’affaire de la liquidation de l’ex-banque BBCI. En effet, l’ancien patron de l’Uemoa est dans le collimateur de la Centif (Cellule de Traitement de l’information financière) pour enquêter sur le patrimoine de Hadjibou Soumaré qui est candidat aux élections présidentielles de février 2019, selon le quotidien L’Obsevateur.

L’organe de contrôle a remis au goût du jour l’affaire de la liquidation de l’ex-banque Bank of Credit and Commerce International (BCCI) dont l’actuel candidat aux élections était le directeur de 1990 à 1994 et dont le siège se trouvait à la place de l’indépendance de Dakar.

Cette institution financière était sous la proprièté du prince d’Abu-Dhabi et surveillé depuis Londres. Plusieurs hommes d’affaires sénégalais avaient eu à bénéficier de crédits de l’institution financière pour leurs projets.

A l’époque, selon la source, Adjibou Soumare avait indemnisé tous les senegalais de la dite banque pour 8 milliards de francs CFA et refusé de transférer les fonds à la demande des administrateurs.

Au quotidien L’Observateur d’ajouter que Cheikh Adjibou Soumare est dans le viseur de l’État d’autant plus qu’il détiendrait des dossiers classés « top secret » contre de hautes personnalités du pays à l’image du président Macky SALL.

Laisser un commentaire