Barthélémy Dias catégorique : “Il n’y aura jamais de procès”

Barthélémy Dias a fait face à la presse, ce mercredi pour se prononcer sur le nouveau renvoi de son procès en Appel dans l’affaire du meurtre de Ndiaga Diouf. Un dossier qui remonte à 2011, où la mairie de Mermoz Sacré-Cœur a été attaquée par de supposés « nervis » du Parti démocratique sénégalais (PDS). Selon Dias fils, ce dossier a été réactivé dans le but de liquider l’adversaire politique qu’il est.

«Il n’y a aucune volonté de vouloir vider ce dossier. Je vous ramène aux propos de Macky Sall (président de la République) dans cette maison au lendemain des événements, il y a 10 ans. Il avait reconnu la responsabilité de l’Etat du Sénégal. Il avait eu à apporter son soutien au collègue maire que j’étais à l’époque. J’ai déjà eu à le dire, je le dis et je le répète avec force. Ce dossier a été réactivé dans le cadre d’un complot politique visant à liquider un homme politique que je suis. Vous avez tous écouté le juge appeler les uns et les autres. J’étais seul à la barre avec le père du défunt », déplore Barthélémy Dias.

Poursuivant ses propos, le candidat de Yewwi Askan Wi pour la ville de Dakar en marge des locales de 2022 de soutenir qu’il n’y aura jamais de procès. « Je le dis, je le répète, il n’y aura jamais de procès. Parce que ce qu’il y a lieu de faire dans ce dossier, c’est de le classer sans suite. C’est un incident malheureux. Et si la famille du défunt cherche à savoir ce qui s’est passé, je pense qu’il doit se retourner vers l’Etat. Macky Sall l’avait dit dans cette maison que l’Etat avait failli à sa mission de sécuriser les biens et les personnes ».

“La seule chose que je déplore c’est que le 02 mars, je vais répondre en tant que maire de Dakar”

Selon le maire, quand l’Etat est fautif, il a une assurance qui s’appelle l’Agent judiciaire de l’Etat. Et je ne suis pas l’Agent judiciaire de l’Etat. « Nous sommes reconvoqués au tribunal en début mars. Pour certains, quelle coïncidence ? Mais la seule chose que je déplore, est que, par la grâce de Dieu, je vais répondre cette fois-ci au Tribunal en tant que maire de Dakar », dit-il. Avant de préciser que cela « n’honore pas l’image de la ville de Dakar, la capital du Sénégal, l’image du Sénégal qui se vaut être une démocratie à travers le monde ».

“Il n’y aura jamais de procès”
À en croire Barthélémy Dias, il n’y a pas de motif pour le report de ce projet. Il insiste pour dire qu’il n’y aura jamais de procès. « Ils ont déclenché ce dossier quand j’ai décidé de m’opposer à ce régime pour des raisons totalement objectives. Quand j’ai eu à porter mon choix sur Khalifa Ababacar Sall, les difficultés ont commencé pour moi…C’est une épée de Damoclès qu’on veut maintenir au-dessus de ma tête et ça ne passera pas. Je n’accepte pas de discuter, ou de travailler avec le pouvoir », a fait savoir M. Dias.

“Je suis prêt à sacrifier ma liberté pour que le démocratie règne”
Le maire de Mermoz-Sacré cœur soutient qu’il a fait son choix de servir le Sénégal et non de se servir du pays. « J’ai fait mon choix de servir ce pays et non de se servir de ce pays. Donc je suis prêt à sacrifier ma liberté pour que la démocratie puisse régner. Je souhaiterais lancer un appel aux personnes que je considère comme responsables de ce dossier de bien vouloir le vider. Parce qu’il n’y aura jamais de procès. Toutes les personnes concernées ont été envoyées en voyage », insiste Dias-fils.

Laisser un commentaire