AVANCE BAC 2019 : LES PROFESSEURS D’EPS EN ORDRE DE BATAILLE

LES PROFESSEURS D’EPS EN ORDRE DE BATAILLE

Texte alternatif de la bannière

Les professeurs d’Éducation physique et sportive (Eps) sont en ordre de bataille. Affiliés au SUDES (Syndicat unique des enseignants du Sénégal) et en déplacement depuis deux jours pour les besoins des épreuves physiques du baccalauréat, ils exigent à l’office du Bac le paiement de leurs indemnités payables à l’avance. « Le Bureau exécutif national du Sudes/Eps a constaté une fois de plus, qu’à l’exception des présidents de jurys, les autres professeurs d’Eps examinateurs en déplacement, n’ont pas bénéficié d’avances pour tous ceux qui sont appelés à se déplacer pour longtemps (10 jours) loin de leur foyer », ont-ils déploré.

Pour le Bac 2019, qui a déjà démarré, ils exigent la mise à disposition des avances pour tous les professeurs d’Eps en déplacement depuis le 20 mai 2019 pour les épreuves physiques du Bac 2019. Ces professionnels de l’éducation physique interpellent l’Office du Bac le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, pour mettre un terme à ce qu’ils qualifient de « discrimination absolument injustifiable ». « Tous les examinateurs de quelque discipline que ce soit, doivent être traités sur un même pied d’égalité, par respect pour le principe de justice. C’est pourquoi, le Sudes/Eps s’engage à mener le combat, en mobilisant tous les professeurs d’EPS et tous les autres enseignants épris de justice pour que cesse la discrimination à l’encontre de l’Eps », lit-on sur la note qu’ils ont rendue publique.

Laisser un commentaire