Attaques des lutteurs : La colère noire de Alioune Sarr

Attaques des lutteurs : La colère noire

Alioune Sarr n’y est pas allé par le dos de la cuillère pour apporter la riposte aux lutteurs « radicalisés » qui veulent des explications sur les sommes faramineuses qui leur sont ôtées au sortir de chaque combat.

Sur la RFM, le président du Comité national de gestion (Cng) de la lutte a menacé de révéler des secrets envers ces dits lutteurs.

Alioune Sarr qui considère qu’il « n’a rien à me reprocher », souligne que seul l’Etat peut décider de leur lendemain. Puis que le CNG n’est pas « une fédération mais un démembrement de l’Etat qui nous a confié une mission ».

« C’est facile de dire que untel ou un autre a volé, mais faudrait-il le prouver, peste le patron de la lutte. S’ils ne cessent pas de parler, nous allons déballer dans les médias. Nous savons les gens qui quémandent et mendient dans le monde la lutte », peste-t-il.

Brandissant ces menaces, Alioune Sarr se dit « insensible » à tout le tralala médiatique causé par la sortie de Gris Bordeaux et ses pairs.

Laisser un commentaire