Après avoir vendu une chienne, une famille règle ses dettes

    Après avoir vendu une chienne

    Texte alternatif de la bannière

    Ahlen, une ville située dans l’ouest de l’Allemagne, a saisi et vendu sur internet la chienne d’une famille trop endettée. Mais la mairie de la ville est menacée de poursuites judiciaires. 

    L’affaire débute en décembre lorsque la mairie d’Ahlen décide de saisir « Edda » en raison des dettes de ses maîtres.

    Un employé de la mairie est chargé de mettre l’animal en vente sur eBay. Il est acheté 690 euros, une somme reversée à la trésorerie municipale. 

    Mais la nouvelle propriétaire découvre alors que la chienne rebaptisée « Wilma » n’est, contrairement à ce qu’affirmait l’annonce, ni vaccinée ni en bonne santé. Elle doit acquitter en tout près de 2.000 euros en frais de vétérinaire. 

    S’estimant trompée par les « mensonges » de la ville, elle a décidé de porter plainte pour « fraude » contre la mairie.

    Devant le tollé, le maire de la ville, Alexander Berger, a rejeté lundi la faute sur un « membre de l’administration » de la ville.

    Il s’est dit prêt à rendre la chienne à sa famille de départ, à condition que « toutes les parties soient d’accord ». 

    L’affaire a donné lieu à des débats juridiques entre professeurs de droit administratif, qui ont estimé que l’objet d’une saisie devait faire l’objet d’une enchère publique, et non d’une vente privée en ligne.

    Laisser un commentaire