​Affaire de faux billets : de nouvelles révélations qui enfoncent l’ex-député Bougazelli

Né en 1960 et économiste de formation, Oumar Samb, par ailleurs,  complice et ami de Bougazelli, arrêté dans l’affaire des faux billets a fait des révélations explosives pouvant enfoncer l’ex-député de la mouvance présidentielle. 

 J’ai connu Bougazelli en tant qu’homme politique. On s’est rencontré à plusieurs reprises lors de manifestations politiques. C’est dans ce cadre qu’il a eu à me parler des billets noirs qu’il détenait. Il m’a même dit que c’est l’argent issu de ce trafic qu’il finance ces campagnes » a-t-il confié aux enquêteurs. 

Le complice de poursuivre : « il a ajouté avoir beaucoup de paquets dans son bureau qu’il veut échanger en FCFA ». Or, face aux enquêteurs, Bougazelli avait balayé d’un revers de la main cette accusation. 

« Un jour il (Bougazelli) m’a invité à son domicile à la Cité Alioune Sow. Sachant que j’avais des problèmes financiers, il m’a proposé des billets noirs qu’il détenait, et qui, une fois les lavés, pouvaient m’aider à sortir de mes difficultés financiers. Je lui ai proposé de me vendre un paquet de billets noirs d’une valeur d’un million de dollars à un million de fcfa », ajoute-t-il. 

C’est quand il a récupéré ses billets noirs, qu’il est allé sur internet pour contacter des gens capables de les laver. Oumar Samb a rencontré un Nigérian qui a  réussi à laver les billets noirs, puis il les a revendus à un certain Mamadou  Diop.


Laisser un commentaire